Des antipoux à l’origine de puberté précoce des garçons

  • Auteur: Abderrahim Derraji
  • Date de publication: 11 avril 2017
  • Source: Quotidien du pharmacien

Une étude qui vient d’être présentée par les chercheurs de l’université Zhejiang à Hangzhou au congrès de Société américaine d’endocrinologie d’Orlando, a  pointé du doigt la pyréthrinoïde.

Cette molécule largement utilisée  pour lutter contre les poux et les moustiques, stimule la production de testostérone chez les garçons en agissant sur deux hormones, la LH et la FSH.
Les 463 garçons chinois, de 9 à 16 ans, qui ont pris part à cette étude, ont eu une augmentation de 10 % de 3-PBA, un métabolite des pyréthrinoïdes. Cette augmentation a été associée à une augmentation de 4 % des taux de LH et FSH. Or, un niveau élevé de 3-PBA augmente la probabilité de développement précoce des organes génitaux chez les garçons de 73 à 110 %.

Une exposition aux pesticides même à très faible dose à une incidence notamment sur le fœtus, l’embryon et les jeunes enfants. Elle engendre des malformations génitales, des ménopauses, des pubertés précoces, et même l’infertilité.

Par ailleurs, la toxicité du pyréthrinoïde sur le système nerveux est avérée puisqu’elle provoque des troubles cognitifs, notamment chez les enfants. Cette molécule largement utilisée en agriculture contamine le sol, l’eau et l’air et constitue de ce fait un réel risque pour la population.