Les anti-inflammatoires augmenteraient le risque d’insuffisance cardiaque

  • Auteur: Abderrahim Derraji
  • Date de publication: 4 octobre 2016
  • Source: Lequotidiendupharmacien.fr

Si un lien entre la consommation de certains anti-inflammatoires et le risque d’insuffisance cardiaque a déjà été souligné par plusieurs études, une nouvelle publication du « British Medical Journal » vient le confirmer.

Pour cela, une équipe italienne a passé en revue les données de santé enregistrées de 2000 à 2010 de plus de 8,2 millions de patients de quatre pays européens prenant des anti-inflammatoires, dont plus de 92 000 ont été hospitalisés pour une insuffisance cardiaque. Ils ont ainsi découvert que la consommation d’AINS était associée à une augmentation de 19 % des hospitalisations pour insuffisance cardiaque. Ce risque d’hospitalisation augmente en particulier pour 7 AINS – diclofénac, ibuprofène, indométacine, kétorolac, naproxène, nimésulide et piroxicam – ainsi que pour 2 anti-COX 2 – étoricoxib et rofécoxib. Le risque d’insuffisance cardiaque est doublé avec de très forte dose de diclofénac, d’indométacine, de piroxicam et de rofécoxib. Même à dose moyenne, l’indométacine et l’étoricoxib sont associés à un risque accru. Seul le célécoxib, anti-COX 2 le plus largement prescrit, ne montre aucune augmentation du risque d’insuffisance cardiaque aux doses habituellement utilisées.

Les auteurs soulignent qu’il s’agit d’une étude observationnelle qui ne peut donc démontrer un lien de cause à effet.