Québec : les médecins peuvent prescrire la pilule abortive Mifegymiso® jusqu’à la neuvième semaine de grossesse

  • Auteur: Abderrahim Derraji
  • Date de publication: 20 décembre 2017

Les Québécoises peuvent désormais se faire prescrire la pilule abortive Mifegymiso®. Cette prescription est conditionnée par une échographie pour connaître l’âge du fœtus et pour écarter une éventuelle grossesse extra-utérine.

Les femmes peuvent se procurer gratuitement cette pilule dans les pharmacies. «Elle s’en va chez elle avec un formulaire, des informations très claires sur les possibilités de douleur, de saignement, et ainsi de suite, ainsi que des conseils et des consignes s’il advenait telle ou telle chose», a affirmé Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux.

La mise à la disposition de cette pilule dans les pharmacies communautaires a été largement débattue par les Conseils de l’Ordre professionnels en raison des conséquences importantes qui peuvent survenir en cas de prise de cette pilule au-delà du 63e jour de grossesse.