Sclérose en plaque : Un nouveau médicament !

  • Auteur: Dalal CHRAIBI
  • Date de publication: 24 juillet 2016
  • Source: Brains

Selon une étude publiée récemment dans la revue Brains, des chercheurs de l’Inserm ont développé un anticorps possédant de possibles effets thérapeutiques contre la sclérose en plaque (SEP), cause la plus fréquente d’invalidité chez les jeunes adultes.
Chez les patients atteints de SEP, les cellules immunitaires, en particulier les lymphocytes, entraînent la destruction de la gaine protectrice des prolongements des neurones, perturbant ainsi la transmission de l’influx nerveux.
L’anticorps, appelé Glunomab empêche l’ouverture des barrières sang-cerveau et sang-moelle épinière en bloquant l’activation d’un récepteur, NMDA, par une protéine, le tPA, limitant ainsi le passage dans le système nerveux des lymphocytes agresseurs.
L’anticorps a été testé avec succès sur des souris atteintes d’une forme de SEP. En effet, après une injection intraveineuse du Glunomab, les scientifiques ont constaté une la stabilisation des troubles moteurs (paralysie partielle ou totale des membres). Cet effet est dû à une diminution de l’infiltration des lymphocytes dans le tissu nerveux, et à une réduction de la destruction des gaines nerveuses.
Cette découverte donne un espoir dans la lutte contre la maladie et offre des perspectives au développement d’un nouveau médicament d’autant plus qu’aucun traitement actuel ne permet d’arrêter la progression de cette maladie.