Trobalt, l’antiépileptique qui ne sera plus, pour raison commerciale

  • Auteur: Zitouni IMOUNACHEN
  • Date de publication: 29 août 2016
  • Source: http://sante.lefigaro.fr

À partir de juin 2017, pour des «raisons commerciales», le laboratoire pharmaceutique GSK cessera définitivement et partout dans le monde de vendre l’antiépileptique Trobalt (rétigabine). Les médecins doivent donc «commencer à identifier des alternatives médicamenteuses». Problème : pour un certain nombre de malades, il n’existe tout simplement pas d’alternative…
«Le Trobalt n’est pas très bien supporté», admet le Dr Arnaud Biraben, neurologue épileptologue au CHU de Rennes. En particulier, vertiges, somnolence et fatigue poussent de nombreux patients à arrêter le traitement. «Cela a eu comme conséquence une réduction très importante de son usage dès le début de son utilisation et finalement très peu de patients en prennent encore», note le Pr Philippe Derambure, neurologue au CHRU de Lille, qui reconnaît qu’il est néanmoins «très efficace dans certaines formes d’épilepsie très résistantes aux autres traitements». Le bénéfice est alors «révolutionnaire», insiste son confrère rennais, qui a participé aux premiers essais de la molécule. Car la rétigabine a une particularité : elle est la seule à agir sur les canaux potassiques, qui participent à la régulation de l’activité électrique des neurones.