Cinq classes d’antibiotique présentent un risque de calculs rénaux

  • Auteur: Abderrahim Derraji
  • Date de publication: 11 juin 2018
  • Source: PharmaNEWS / Univadis

D’après une étude menée sur 25.981 cas de calculs et 259.797 cas contrôle, le recours à certains antibiotiques est associé à un risque accru de lithiase rénale. L’odds ratio ajusté était de 2,33 pour les sulfamides, 1,88 pour les céphalosporines, 1,67 pour les fluoroquinolones, 1,70 pour l’association nitrofurantoïne/méthénamine et 1,27 pour les pénicillines à large spectre.

Cette étude a exploité les données de la base britannique THIN ( The Health Improvement Network ) qui couvrent la période 1994-2015 et concernent 13,8 millions patients issus de 641 cabinets médicaux généralistes.

Les analyses exploratoires ont montré que l’association entre l’antibiothérapie et l’apparition de calculs était d’autant plus étroite que les sujets concernés étaient jeunes et que le délai écoulé depuis le traitement antibiotique était réduit. Dans tous le cas, le risque restait significatif jusqu’à 5 ans après le traitement.