Valproate et dérivés : un pictogramme pour renforcer l’information sur les risques malformatifs

  • Auteur: Abderrahim Derraji
  • Date de publication: 3 mars 2017
  • Source: ANSM

Dans un point d’information, l’ANSM (France), informe qu’à partir du 1er mars 2017, un pictogramme alertant sur les dangers de la prise de médicaments contenant du valproate ou un dérivé pendant la grossesse (Dépakine, Micropakine, Dépamide, Dépakote, génériques) sera apposé sur les boites des médicaments.

Des courriers d’information co-signés par la CNAMTS et l’ANSM sont également adressés aux professionnels de santé puis aux patientes ayant eu au moins une prescription de valproate en 2016.

Cette mesure vient s’ajouter à la carte de patiente qui a été diffusée aux professionnels de santé concernés le 13 février 2017. Ce document doit être remis aux patientes lors de la visite annuelle chez le médecin spécialiste (neurologue, pédiatre ou psychiatre), en complément du formulaire d’accord de soins et de la brochure d’information déjà disponibles.