5-flurouracile : quatre familles portent plainte en France

  • Auteur: Abderrahim Derraji
  • Date de publication: 7 janvier 2019
  • Source: Le Quotidien du Pharmacien

Quatre familles de victimes d’une allergie au 5-fluorouracile (5-FU) se préparent à porter plainte contre X. Ces familles reprochent aux pouvoirs publics d’avoir tardé à imposer des tests pouvant déceler l’hypersensibilité des victimes à ce médicament.

D’après l’avocat, Me Vincent Julé-Parade : «Une plainte émanant des familles de trois patients décédés et d’une victime gravement atteinte, doit être déposée au pôle Santé du tribunal de grande instance (TGI) de Paris sous trois semaines».

Le 5-FU est un médicament appartenant à la classe des médicaments antimétabolites et à la sous-classe des analogues de la pyrimidine. Ce médicament fait partie de la liste des médicaments essentiels de l’Organisation mondiale de la santé dont l’utilisation est largement répandue à travers le monde.

Cependant, ce médicament nécessite une diminution des doses chez les patients qui ont un déficit total ou partiel en enzyme DPD (Dihydropyrimidine déshydrogénase). Chez ces derniers, les effets toxiques du 5-FU sont décuplés.

Cette sensibilité peut être décelée par deux tests avant d’envisager un traitement par le 5-FU chez un patient. Seulement, tous les hôpitaux ne pratiquent pas forcément ce dépistage.

C’est d’ailleurs pour cette raison que l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a souligné, le 8 février 2018, l’intérêt d’un dépistage systématique, tout en estimant qu’il n’y avait aucun consensus sur les modalités de ce dépistage.

L’Institut national du cancer (INCa) et la Haute Autorité de santé (HAS) ont, à leur tour, recommandé, le 18 décembre, la réalisation systématique d’une des deux méthodes de dépistage pour prévenir certaines toxicités sévères des chimiothérapies par 5-FU.