Aspirine : un allié dans le traitement du cancer colorectal

  • Auteur: Abderrahim Derraji
  • Date de publication: 19 juin 2016
  • Source: Journal of Clinical Oncology

Selon une étude norvégienne publiée dans la revue « Journal of Clinical Oncology », le traitement par l’aspirine réduirait la mortalité chez les patients atteints d’un cancer du côlon de 15 à 25%.

Menée par une équipe de chercheurs de l’Université d’Oslo, L’étude portant sur 23 000 patients atteints d’un cancer colorectal dont 26% (6102) d’entre eux ont été traités par l’aspirine après l’établissement du diagnostic.

Le suivi de ces malades a duré en moyenne 3 ans. Chez les 6102 patients a qui on a administré l’aspirine, 32,9% sont décédés. Parmi ces décès 19% étaient imputables au cancer. Cependant, dans le groupe des participants n’ayant pas reçu d’aspirine 42,3% sont décédés. 31,5% de ces décès étaient directement liés au cancer.

Les scientifiques ont constaté que l’administration d’aspirine aux patients chez qui on a diagnostiqué un cancer du côlon, induit une amélioration, non seulement de la survie spécifique au cancer, mais aussi de la survie globale.

Ce constat est intéressant et pourrait aboutir au recours à l’aspirine pour prévenir le cancer du colon, d’autant plus que cette molécule est peu onéreuse et le risque de rechute est significativement plus élevé que le risque d’apparition initiale du cancer comme l’a déclaré l’auteur de l’étude Kjetil Tasken.