De nouvelles restrictions d’indication des quinolones et des Fluoroquinolones

  • Auteur: Abderrahim Derraji
  • Date de publication: 5 novembre 2018
  • Source: Univadis

À la suite de l’évaluation européenne de ces antibiotiques, une restriction de leurs indications est recommandée pour les réserver aux cas d’infections pour lesquelles l’utilisation d’un antibiotique est indispensable lorsque d’autres antibiotiques ne peuvent pas être utilisés.

Les quinolones et les fluoroquinolones ne doivent pas être utilisées dans les cas suivants :

  • Pour traiter des infections qui pourraient s’améliorer sans traitement ou qui ne sont pas graves (telles que les infections de la gorge).
  • En prophylaxie dans la diarrhée du voyageur ou les infections récurrentes des voies urinaires inférieures.
  • Pour traiter des patients ayant déjà présenté des effets indésirables graves avec un antibiotique fluoroquinolone ou quinolone.
  • Pour traiter les infections légères ou moyennement graves, à moins que d’autres médicaments antibactériens couramment recommandés pour ces infections ne puissent pas être utilisés.

Les produits dont toutes les indications sont concernées par ces restrictions seront automatiquement retirés du marché (acide nalidixique, fluméquine, acide pipémidique et cinoxacine).

Ces restrictions font suite aux effets indésirables durables, handicapants et potentiellement irréversibles touchant principalement les muscles, les articulations et le système nerveux qui ont été déclarés avec les quinolones et les fluoroquinolones.

Ces antibiotiques doivent également être utilisés avec prudence chez les personnes âgées, les patients souffrant de troubles rénaux, les patients ayant subi une transplantation d’organe ou ceux traités par un corticostéroïde systémique, en particulier. Ces patients présentent un risque plus élevé de lésion des tendons causée par ces antibiotiques.

Les professionnels de santé doivent également informer leurs patients de la nécessité de mettre fin à ces traitements dès l’apparition de symptômes au niveau des muscles, des articulations et du système nerveux.