Le succès de la prophylaxie préexposition

  • Auteur: Abderrahim Derraji
  • Date de publication: 3 décembre 2018
  • Source: ANSM

Le nombre d’utilisateurs de Truvada et ses génériques, médicaments à base du ténofovir disoproxil et de l’emtricitabine, ne cesse d’augmenter.

«L’appropriation progressive de cette stratégie de prévention en France, en particulier parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) à haut risque de contamination par le VIH en métropole, est encourageante», se félicite l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM – France).

Selon cette Agence :

– 10.405 personnes ont initié une PrEP par Truvada (ou génériques) entre janvier 2016 et juin 2018, dont plus de la moitié (près de 5.500) depuis juillet 2017.
– Ce nombre est en augmentation constante depuis 2016, avec près de 500 nouveaux utilisateurs par mois au premier semestre 2018.
– Depuis juillet 2017, les renouvellements de traitement comptent pour plus de 60% des délivrances.
– 98% des utilisateurs sont des hommes, âgés en moyenne de 38 ans.
– Près de 50% résident en île de France, 10% dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et 9% dans la région PACA.

Cependant, l’ANSM rappelle que «la PrEP VIH s’intègre dans une stratégie de prévention diversifiée de la transmission du VIH par voie sexuelle comprenant également la promotion de l’usage du préservatif, le recours au dépistage régulier du VIH et des autres IST, la connaissance du statut virologique VIH du/des partenaires, le recours au Treatment as Prevention (TasP) chez le partenaire séropositif et le recours à la prophylaxie post-exposition (PEP).»

Source : ANSM