Le traitement par méthotrexate altère les fonctions cognitives sur le long terme

  • Auteur: Abderrahim Derraji
  • Date de publication: 15 juin 2016
  • Source: Journal of Clinical Oncology

Dans la revue américaine « Journal of Clinical Oncology » des chercheurs rapportent que plus la dose du méthotrexate est importante chez les enfants atteints de la leucémie, plus le taux d’atteinte cognitive est élevé.

Menée par l’Hôpital des enfants St Jude (St. Jude Children’s Hospital) à Memphis, l’étude a passé en revue 218 patients atteints d’une leucémie lymphoblastique aiguë pédiatrique.

Les patients ont subi une chimiothérapie à base d’une association de dexaméthasone et de méthotrexate. Les chercheurs ont ensuite déterminé la concentration sérique du méthotrexate, les taux d’homocystéine, un acide aminé marqueur de l’activité du méthotrexate et les taux de dexaméthasone avant, pendant et après le traitement.

Les chercheurs ont constaté que les patients ayant un taux élevé de méthotrexate et d’homocystéine ont un score inferieur pour certains facteurs de la fonction exécutive, comme la flexibilité mentale, la fluidité verbal, la mémoire de travail et la rapidité de traitement.

Les résultats ont montré qu’une exposition plus élevée au méthotrexate est en rapport avec, non seulement une hyperactivité dans certaines régions du cerveau associées à la fonction exécutive, mais aussi avec un cortex plus épais dans les régions préfrontales.
Les chercheurs ont détecté également des changements au niveau de la substance blanche. Par contre, La dexaméthasone n’a pas été associée au fonctionnement cognitif.

« Cette étude est la première à montrer un net effet dose-réponse entre les concentrations de méthotrexate dans le sang durant le traitement et le fonctionnement exécutif chez les survivants », a affirmé l’auteur de l’étude Kevin Krull.