Les patientes moins susceptibles de recevoir les anticoagulants!

  • Auteur: Abderrahim Derraji
  • Date de publication: 16 juin 2016
  • Source: Journal of American Geriatrics Society

Selon une étude publiée au « Journal of American Geriatrics Society »,les femmes atteintes de fibrillation auriculaire (FA) sont moins susceptibles que les hommes de recevoir des anticoagulants pour prévenir un accident vasculaire cérébral (AVC).

L’étude qui a porté sur 1585 patients atteints de FA, a été menée par une équipe de chercheurs de l’Université de Cincinnati. Cette étude s’est basée sur les résultats de l’ AFDST (Atrial Fibrillation Decision Support Tool ). C’est un outil informatique d’aide à la décision en cas de fibrillation auriculaire utilisant les informations et les caractéristiques des patients pour assister les médecins et les patients dans les décisions relatives au traitement anticoagulant visant à prévenir les AVC chez les patients atteints de fibrillation auriculaire.

45 % des patientes atteintes de FA (326 sur 725) avaient reçu un traitement n’étant par forcément optimal pour prévenir les AVC liés à une FA (c’est-à-dire, un traitement différent de celui recommandé par l’AFDST), alors que seuls 39 % des hommes atteints de FA (338 sur 860) avaient reçu un traitement différent de celui proposé par l’AFDST.

« L’ironie, c’est que les femmes font l’objet d’un sous traitement alors qu’elles présentent pourtant un risque accru d’accident vasculaire cérébral lié à une FA en prenant en compte d’autres facteurs de risque comme l’hypertension, le diabète et l’insuffisance cardiaque congestive », a affirmé l’auteur de l’étude Mark Eckman.